Le mot du président

barre deco

president

Bienvenue sur le site web de l'ORCSN,
l'Organisation des retraité-es de la CSN


Salutations camarades,

Il y a un bon moment que je n’avais pas utilisé le site web pour vous adresser quelques mots. Je vais donc essayer de me reprendre en abordant ici quelques sujets d’actualité.

Manifestations pour le climat le 27 septembre

La CSN s’est jointe à l’organisation de manifestations dans toutes les régions pour souligner l’urgence d’agir pour la protection de l’environnement.

Après le Pacte pour la transition qui a recueilli plus de 275 000 signatures d’appui, après la création du collectif La planète s’invite au parlement, après le mouvement School strike 4 climate initié par la jeune militante suédoise Greta Thunberg, voici une nouvelle occasion de passer à l’acte et de manifester notre adhésion à la lutte pour le climat. Inscrivez donc cette date à votre agenda et vérifiez auprès de votre conseil central pour connaître le détail de cette journée dans votre région.

Élections fédérales du 21 octobre

La CSN a établi ses priorités en vue de ces élections. Les sujets incluent l’environnement, l’assurance-emploi, une assurance-médicaments, le soutien aux médias et la lutte aux paradis fiscaux. Vous pouvez prendre connaissance du document adopté lors du conseil confédéral de juin dernier à partir du site web de la CSN. On y fait état de la progression inquiétante de la droite à l’occasion des dernières élections provinciales. Il y a aussi un rappel des événements des quatre dernières années.

Selon moi, une conclusion est claire : évitons un retour des conservateurs, trop proches des intérêts pétroliers de l’ouest. Ils n’ont pas à cœur le dossier de l’environnement et pourraient très bien nous passer un pipeline entre les dents ! Il faut aussi souhaiter un poids plus important pour le Québec au prochain parlement.

Encore des retraité-es menacés

La récente faillite du Groupe Capitales Médias (Le Soleil, Le Quotidien, Le Droit, Le Nouvelliste, La Voix de l’Est et La Tribune) représente une menace terrible pour les 900 retraité-es de ces médias écrits. À défaut d’acheteur qui reprendrait la suite des régimes de retraite, ils risquent en effet de voir leurs rentes amputées de 20% à 25% !

Triste situation qui rappelle encore la nécessité que les retraité-es, tout comme les employé-es actifs, soient élevés au rang de créanciers prioritaires en cas de faillite, afin de renflouer une partie du déficit de solvabilité des régimes de retraite. Considérant par ailleurs que les retraités n’ont guère voix au chapitre lors des négociations qui ont alors cours avec le syndicat pour trouver un éventuel arrangement, il me semble que les gouvernements devraient mettre en place un fonds pour atténuer les pertes que subissent les retraité-es.

Nous aussi, comme employé-e ou retraité-e de la CSN, nous devons rester attentifs à l’état de notre caisse de retraite. Soyez donc présents à la prochaine assemblée des participants le 6 décembre prochain au Mont Sainte-Anne.

Épluchette de blé d’Inde 2019 et dons de solidarité

Encore une fois, c’est dans la joie et sous un soleil radieux que près d’une centaine de membres de l’ORCSN et leurs conjointes et conjoints se sont rassemblés à l’épluchette du 12 septembre à Saint-Liguori. Soulignons que la collecte que nous y avons faite a permis d’amasser 575 $ au profit de la Fondation Albatros de Trois-Rivières qui œuvre en soins palliatifs, et 375 $ pour Amnistie internationale.

Si vous avez une cause ou une œuvre que vous souhaitez nous voir financer, faites-nous en part avant les dîners de Noël.

Je vous souhaite un bel automne tout en couleurs !

François Gagnon
Président
Québec, 16 septembre 2019

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

26 novembre 2015
A propos de Paris et des réfugiés

Les attentats du 13 novembre dernier à Paris sont à classer dans le registre de la barbarie et de l’obscurantisme religieux. Il faut bien sûr les dénoncer et exprimer notre solidarité avec la France. Je demeure cependant sceptique quant à la réaction française : bombarder davantage en Syrie et en Iraq ne peut qu’allonger la liste des horreurs et des victimes civiles.

La violence planifiée et sciemment exécutée contre des populations civiles est exécrable, autant lorsqu’elle est utilisée par un état démocratique que par un état islamique. Les américains nous en ont donné le pire exemple avec les bombes d’Hiroshima et Nagasaki.

La solution aux attentats de Paris doit épargner les civils et elle doit aussi être avalisée par les gouvernements directement concernés par la menace : Syrie, Iraq, Iran, Liban, Turquie, Jordanie et Russie. Ce sont tous des pays limitrophes et ce sont eux qui paient la plus grosse note pour les atrocités commises par l’État Islamique et pour les ravages des guerres que se mènent différents groupes d’intérêts. On a vu les résultats des interventions militaires occidentales en Afghanistan et en Iraq : entrer, tirer et se retirer ne fait qu’accentuer le bordel et donne des armes aux intégristes pour se radicaliser et rassembler les victimes de ces interventions occidentales.

Martin Luther King disait que la loi du Talion rend tout le monde aveugle. Comme lui, je rejette cette idée que le sang versé justifie « qu’un sang impur abreuve nos sillons » ( paroles de La Marseillaise ). Le gouvernement socialiste de François Hollande est pressé de bombarder, comme s’il espérait prouver qu’il en fait autant que n’en ferait le Front National de Marine Le Pen. Les bombes de gauche valent les bombes de la droite ! Une fois parti comme ça, est-ce que le gouvernement français va torturer pour venger ses victimes ? Va-t-il se construire une prison à la Guantanamo au nom de la sécurité ?

Les cimetières sont déjà assez remplis de victimes, la solution est ailleurs. Nous pouvons agir pour atténuer les souffrances en accueillant des réfugiés, nous pouvons mieux informer et éduquer sur le radicalisme, nous pouvons boycotter ce qu’il faut boycotter, nous pouvons cesser de nourrir la haine.

Oui il faut retirer nos avions bombardiers de ce merdier. Oui il faut accentuer et accélérer l’accueil des réfugiés. Et c’est bien là le plus triste : qu’on puisse être si prompts à tomber dans la spirale de la violence et si lents à réparer les dégâts. La véritable crise c’est celle de l’accueil des réfugiés. Si le Liban arrive à en supporter des centaines de milliers, 25 000 pour le Canada c’est bien peu. Il faut maintenir cet objectif et l’urgence de l’accomplir. Nous avons les moyens de rétablir rapidement une image positive du Canada à travers le monde, nous avons l’occasion de réaliser un rêve. Agissons !

« I have a dream » disait aussi Martin Luther King.
  
François Gagnon, président

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

24 novembre 2015
300 et au delà !

Avec une grande joie, nous vous annonçons que notre organisation a enfin atteint le cap des 300 membres ! Il s’agissait d’un seuil psychologique et nous sommes soulagé-es de l’avoir atteint suite à un blitz de sollicitation. Comme aux sports, les éloges vont d’abord à la joueuse qui a marqué le but gagnant, mais il faut aussi rappeler que toutes ces adhésions résultent d’un travail d’équipe incessant depuis plus de 23 ans maintenant.

Aujourd’hui comme hier, on adhère à l’ORCSN bien sûr pour avoir le plaisir de revoir des camarades, de s’amuser en groupe, mais aussi pour échanger sur l’actualité socio, syndicalo, politique… ça va de soi ! C’est le moment de vous rappeler l’importance d’appuyer les employé-es du secteur public dans leurs négociations avec le gouvernement Couillard. Ils sont en première ligne pour contrer les politiques d’austérité et sauvegarder nos services publics « dont on ne peut pas se priver » ! Chacun peut contacter son Conseil central pour connaître les journées d’action dans sa région.

Au Canada, nous avons enfin réussi à nous débarrasser de Stephen Harper et de ses politiques conservatrices à la mode albertaine. On se croise les doigts pour applaudir l’élection de Justin Trudeau. Car rendons lui ce qui lui revient : il a mené une campagne audacieuse et dynamique et il apporte un vent de fraîcheur et d’espoir ( NDLR je n’ai pas voté pour lui ). Nous jugerons cependant l’arbre à ses fruits. Souhaitons, par exemple au chapitre des droits humains, qu’il mette fin à la saga judiciaire contre Omar Khadr, qu’il intervienne auprès de l’Arabie Saoudite pour libérer Raïf Badawi et qu’il ouvre davantage nos portes à l’accueil des réfugiés.

Encore un mot à propos des régimes de retraite, pour souligner la tenue récente d’une Commission parlementaire sur le Projet de loi 57, visant les régimes complémentaires de retraite du secteur privé. Contrairement au Projet de loi 3 ( visant les municipalités ) qui a sabré dans les droits des employé-es et des retraité-es, le PL 57 résulte d’un effort de concertation patronale-syndicale pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées, en modernisant leurs règles de financement. Il faut souligner en particulier la volonté de protéger les rentes acquises, autant pour les actifs que pour les retraités.

Nous déplorons cependant l’abandon de la notion d’équité dans l’utilisation de futurs surplus, une fois les préséances respectées (clause banquier et rétablissement des droits suspendus), ainsi que l’amalgamation des participants actifs avec les retraités et bénéficiaires dans le processus d’opposition. Moins nombreux et moins bien organisés que les actifs, les retraités et bénéficiaires perdent ainsi une voix indépendante pour faire valoir leur point de vue. Nous nous interrogeons aussi sur l’absence d’indications pour encadrer la politique d’achat de rentes auprès d’un assureur, sans l’implication des premiers concernés, les retraités ! L’ORCSN compte bien surveiller l’évolution de ce dossier, en association avec d’autres organisations de retraité-es.

Nous espérons vous rencontrer en grand nombre à l’occasion de nos dîners des Fêtes : 3 décembre à Montréal et 10 décembre à Québec. Le dîner du Saguenay a déjà eu lieu le 12 novembre dernier.
Bon automne et encore bienvenu-es à nos nouveaux membres !

François Gagnon
Président
Québec, novembre 2015

photo

300e membre de l'ORCSN

Le 20 novembre 2015, Claire Bergeron, nouvelle retraitée de la région du Saguenay,
a signé sa carte d'adhésion à l'ORCSN lors de l'assemblée annuelle des participant-es
au régime de retraite à Granby. Sur la photo, Claire Bergeron entourée de 4 membres
du comité exécutif présents à cette rencontre.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

21 février 2015
L’HIVER DU VORTEX POLAIRE !

Vraiment on s’en souviendra de cet hiver 2015 ! Sans trop de neige, mais avec des froids qui n’en finissent pas et nous tiennent collés à nos poêles à bois. Mais il ne faut pas s’en plaindre : vaut mieux un bon froid qu’un maudit verglas !

En tout cas, ça n’empêche pas la terre de tourner, ni l’actualité de continuer de nous étonner. Il y a eu l’attentat contre Charlie Hebdo, suivi d’une montée en popularité du Front National en France. Et les enlèvements d’enfants perpétrés par Boko Haram au Nigéria, sans que le gouvernement (complaisant) n’organise une véritable riposte. Washington de son côté continue sa valse d’alliances douteuses : il fournit des armes à gauche et à droite, pour ensuite attaquer ses clients d’hier, participant ainsi à rendre le monde de plus en plus instable et dangereux.

C’est aussi un hiver où on assiste à une étonnante remontée du gouvernement Harper dans les sondages, ce qui nous laisse craindre une autre victoire des conservateurs aux prochaines élections. Quelle ironie! Il se dresse comme le protecteur de notre sécurité, après avoir aboli le registre des armes à feu. Une embellie cependant dans ce ciel obscur : il faut saluer la récente décision de la Cour Suprême du Canada reconnaissant le droit de mourir dans la dignité. Un peu plus et on oublierait presque la triste habitude de ses juges de pencher systématiquement du côté des fédéraux.

Au Québec, la lutte sera rude contre les politiques d’austérité et les réformes brutales menées par notre trio de médecins au pouvoir. La loi 10 adoptée sous le bâillon va encore une fois bouleverser les milieux de travail et semer l’inquiétude dans les établissements de la santé. Et les offres déposées aux employé-es de l’État ne feront qu’ajouter de l’huile sur le feu, tant elles sont méprisantes.

Impossible de faire un pareil texte sans dire un mot sur les régimes de retraite. Il y a d’abord la Loi 3 qui permettra aux municipalités de suspendre l’indexation des rentes des retraités à compter de janvier 2017, sans que ceux-ci aient un mot à dire. Un précédent d’autant plus injuste, qu’on apprenait récemment que les déficits des caisses de retraites seraient beaucoup moins importants que ceux annoncés pour justifier cette législation. Le  gouvernement Couillard propose maintenant d’étendre ce genre de mesure aux employés et retraités du secteur public. Il y a clairement menace d’appauvrissement en vue. Qu’en sera-t-il du secteur privé ensuite ? Un projet de loi est prévu pour ce printemps… Ça sent le hachoir à plein nez !

Et chez nous à la CSN ? Notre régime de retraite souffre aussi d’un passif alourdi par la faiblesse des rendements des obligations gouvernementales. On n’en est plus à un déficit de l’ampleur de ceux de la crise de 2008, mais il demeure important et les négociations pour le financer sont difficiles. Souhaitons que les parties en viennent rapidement à une entente raisonnable et évitent de plonger le mouvement dans la tourmente d’un conflit sur des questions monétaires. Entretemps, n’hésitez pas à nous contacter pour toute information à ce sujet.   

Changement de bulletin maintenant. Amateurs de sports, avez-vous aimé autant que moi le dernier Superbowl ? Oui ! répondrez-vous. Jusqu'à la dernière minute… qui fût fatale à l’équipe de Tampa Bay. Je suis encore sidéré par cet échec, à la ligne d’une verge! Alors qu’ils avaient la coupe aux lèvres, un  mauvais jeu a été commandé par l’entraîneur (avait-il le cerveau gelé?) et ce fut la catastrophe.  Il eut mieux valu qu’ils perdent par 40 à 0; cela aurait été moins gênant. Ceci dit, je conçois que les filles aient eu un faible pour Tom Brady, le beau quart arrière callipyge des Patriots. Il ne méritait cependant pas cette victoire-là. Mais, que voulez-vous ? Cela fait partie du sport.

Un mot encore pour souligner la mémoire d’André Laurin. Un homme fascinant, courageux, avec une histoire inouïe de lutte pour la protection des consommateurs, contre les compagnies de finances usurières, et pour l’économie solidaire. J’ai eu la chance de le rencontrer lors de mon premier dîner de l’ORCSN à Québec, et j’en suis encore ému.

Je veux aussi souligner le décès de Émile Riel, membre de l’ORCSN (s’est impliqué comme membre du comité de surveillance des finances). Je ne l’ai pas beaucoup connu mais je sais qu’il était une personne appréciée de plusieurs membres et que son départ a laissé un vide.

Devinette de saison : nommez un pays qui a choisi d’éliminer son budget militaire pour le consacrer à la protection de l’environnement ? J’y passerai 3 semaines le mois prochain. Je vous en parlerai à notre prochaine cabane à sucre, soyez-y !

En attendant on continue de s’amuser dans le vortex polaire !

François Gagnon
président

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

15 juillet 2014 
Projet de loi 3 du gouvernement libéral sur le financement des régimes de retraites des municipalités

Le 14 juin dernier, le Ministre des Affaires municipales Pierre Moreau a déposé le projet de loi no. 3 titré « Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal. »
Un titre qui ne manque pas de cynisme, car ce projet ne propose rien d’autre que de permettre aux municipalités de réduire unilatéralement leurs coûts de main-d’œuvre, aux dépens des employé-es et des retraité-es.

Avec ce projet de loi :

Depuis les décrets gouvernementaux de 1982, plusieurs municipalités rêvaient d’avoir le pouvoir de décréter elles-aussi les conditions de travail de leurs employé-es. Le gouvernement Couillard leur offre sur un plateau d’argent ce pouvoir, en y ajoutant en prime celui de piger dans les poches des retraité-es ! 

Aujourd’hui ce sont les employé-es municipaux qui sont visé-es, demain ce seront ceux du secteur privé et du secteur public.

L’ORCSN joint sa voix à tous ceux qui réclament le respect des signatures apposées au bas des contrats librement négociés. À l’égard des retraité-es, nous maintenons qu’aucun changement touchant leurs droits ne devrait être possible sans leur consentement : c’est le fondement du cadre légal actuel en matière de régime de retraite.

François Gagnon, Président

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

8 avril 2014
Lendemain d’élections

Ah ! dure démocratie qui faisait dire à Bertolt Brecht « Il faut congédier le peuple et en élire un autre » !

Comme tous les souverainistes assommés par les résultats des dernières élections, je cherche à comprendre ce qui a causé cette dégelée et ce qui va advenir de notre quête du pays. Je lance donc ces quelques commentaires, pour participer à la réflexion collective.

Si on additionne libéraux et caquistes, ça donne 66 % des votes à ce qu’on peut désigner comme la droite fédéraliste. Cette majorité se répand à la grandeur du Québec. Premier constat donc : ne cherchons pas partout ailleurs ces électeurs. Ils sont tout près de nous, très nombreux, dans nos familles et dans nos rangs de camarades syndicalistes. Leurs motivations sont très variables et il faut les écouter pour essayer de comprendre.

Avons-nous atteint un tel seuil de confort, qu’une tranche importante de l’électorat « nationaliste » ne voit plus l’utilité de l’indépendance et ne veut même plus en entendre parler ?

À propos du tiers des votes restant à la gauche souverainiste, je vous avoue ma profonde tristesse lorsque j’ai entendu des cris d’allégresse dans le camp d’une candidate souverainiste qui venait de battre un autre candidat souverainiste. D’autant plus triste, qu’il s’en est fallu de peu pour que cette division du vote donne une victoire supplémentaire aux libéraux ! Je parle bien sûr de Ste-Marie/St-Jacques.

Autre matière à réflexion : dans l’ensemble du Québec, un seul comté à basculé du camp fédéraliste au camp souverainiste, un seul ! Alors que tous les autres comtés de la couronne nord passaient du PQ à la CAQ, à St-Jérôme le PQ a gagné un siège qui appartenait à la CAQ. Et c’est PKP qui a réussi l’exploit ! J’avoue que ça me laisse très perplexe.

Notre prochain rendez-vous, ce sera pour les élections fédérales dans deux ans. Est-il besoin de rappeler que le NPD, qui nous représente aux Communes, a applaudi à la victoire des libéraux de Philippe Couillard ! Il nous faut une autre alternative, et je vais m’y mettre à la manière de cet auteur qui disait : « Je ne suis pas assez idiot pour y croire, mais je suis assez fou pour y travailler ». J’en suis là : la flamme est éteinte, mais la batterie de secours fonctionne encore !

Bonnes discussions !
François Gagnon

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

16 novembre 2013
De la laïcité, des élections, …et des soins pour les ainé-es !

Bonjour à toutes et tous,

Il y a déjà un bon moment que je n’avais pas pris le clavier pour taper un « mot du président ». Ce n’est pas que les sujets manquaient, encore fallait-il  que la tête y soit. Et je veux dès le départ vous remercier pour tous les messages et les gestes de sympathie que vous avez pu nous adresser suite au décès de ma belle Nicole. Chaque deuil est particulier et il y en a qui sont terriblement plus lourds à relever ; le soutien est alors bienvenu.

De la laïcité

Quel projet que cette Charte ! Ceux qui prétendent qu’il y a d’autres dossiers plus importants à traiter comme société devraient aller se rhabiller. On n’a qu’à voir les manifestations et écouter les déclarations de toutes sortes pour réaliser qu’il s’agit d’un sujet qui intéresse tout le monde.
Il est temps qu’on encadre les demandes d’accommodement de toutes sortes, qu’on réaffirme l’égalité entre les hommes et les femmes, et qu’on assure la neutralité de l’État. À peu de choses près (un crucifix et le droit de retrait) les grandes orientations du projet de Charte répondent aux valeurs que nous soutenons. Il faut agir et affirmer ce que nous voulons être, et ce n’est surtout pas la charte canadienne des droits individuels, passée en catimini par Trudeau qui devrait nous retenir !
Bien sûr, il reste encore à voir le détail. Le conseil confédéral de la CSN de décembre devrait se prononcer sur le projet de loi du ministre Drainville.

Des élections

Bon et bien ! Il n’y en aura pas au national cet automne ! Mais qu’à cela ne tienne, on a été gâtés par les municipales qu’on soit à Sorel, à Laval, à Mascouche, ou sur la Côte Nord. Et c’est certainement à Montréal que la campagne a été la plus étonnante. Autant on peut applaudir la performance rafraîchissante de Mélanie Joly, autant on peut s’attrister du sort ingrat réservé à Richard Bergeron. Heureusement, en bout de ligne il y aura une opposition articulée face au maire Coderre, car il sera à surveiller de près. C’est certainement mieux qu’à Québec où le maire Labeaume a réussi un raz de marée qui n’augure rien de bon pour les droits des travailleur-euses et des retraité-es.

Des soins pour les aîné-es

Il faut souligner le projet du ministre de la Santé pour mettre en place une assurance autonomie pour tous, afin de relever le défi du vieillissement de la population. Permettre à chacun d’exercer un véritable choix pour son lieu de résidence malgré les incapacités et la maladie, voilà un objectif à soutenir. Bien des choses restent à peaufiner, et on peut avoir des questions importantes sur les ressources qui assureront le soutien à domicile, mais il reste qu’il s’agit d’un pas important dans la bonne direction.

Un autre projet, celui de la ministre Hivon concernant les soins en fin de vie. Il porte la reconnaissance des droits de toute personne en fin de vie : de recevoir des soins palliatifs adaptés ainsi qu’une aide médicale à mourir. Qu’en cette matière, chacun et chacune puissent prendre ses décisions de façon autonome, il faut soutenir ça ! Tout devrait être mis en place pour éviter autant l’acharnement thérapeutique non désiré, que le danger de se sentir « poussé vers la sortie ».

Et en méli-mélo
  
La démission de Michel Arseneault de la FTQ : mais dans quel bourbier malodorant était-il empêtré ! Et quelle coïncidence que ça survienne un an après le départ de Louis Roy à la CSN, pour des raisons et dans un contexte ô combien différent. Comme si ça mettait encore en évidence les différences d’éthique entre les deux centrales : on n’a vraiment pas le même genre d’élastique qu’eux en termes de moralité et de tolérance !

Régime de retraite : l’assemblée annuelle des participant-es aura lieu vendredi le 6 décembre au Palais des Congrès de Montréal.

Suggestion de film pour les amateurs de voile (en bateau et non sur la tête…) et de persévérance : aller voir Seul en mer avec le toujours beau Robert Redford. J’avoue que les dialogues sont minces mais quelle prouesse : à lui seul (et on peut dire que c’est un aîné), il accote la performance de la super production Gravité.

Pour la prochaine assemblée annuelle de l’ORCSN, nous envisageons d’inviter un conférencier ou de faire une animation originale : si vous avez des idées, des noms à soumettre ou  propositions à présenter, la boîte à suggestions est ouverte, contactez-nous.

Merci pour votre lecture et au plaisir de vous rencontrer  lors d’une prochaine activité !

François Gagnon
Président

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

25 avril 2013
Information et réaction au rapport D’Amours

Bonjour,

Comme vous tous, nous avons été informé-es de la parution du fameux rapport D’Amours, résultat des travaux d’un Comité d’experts sur le système de retraite au Québec. Son mandat consistait principalement à analyser la situation des régimes complémentaires de retraite (RCR) et à avancer des pistes de solutions pour faire face aux déficits importants des régimes à prestations déterminés (RPD).
Les recommandations contenues dans ce rapport suscitent beaucoup de réactions. S’il comporte de nombreuses propositions intéressantes, il recèle cependant une menace pour les retraité-es dont les droits ne seraient plus protégés d’une éventuelle réduction.
Il est encore trop tôt pour savoir quel sort sera réservé à ce rapport. Comment le gouvernement minoritaire actuel traduira-t-il ces recommandations en projet de loi et quel sera le résultat final ?
Plus spécifiquement en ce qui nous concerne, la CSN et le STTCSN sont actuellement en négociation intensive afin de solutionner le problème de financement de notre régime de retraite. Pour autant que nous le sachions, les deux parties ne remettent pas en question les droits acquis des retraité-es.
Un point spécial sur ces sujets sera ajouté à l’ordre du jour de notre assemblée annuelle du 31 mai prochain à Granby.
D’ici là, vous pouvez obtenir copie intégrale du rapport D’Amours sur le site web de la Régie des rentes du Québec (RRQ). Le gouvernement a aussi demandé au comité D’Amours de faire une tournée des régions pour expliquer son rapport : dates et endroits à déterminer. La firme d’actuaires conseil de notre régime de retraite, Aon Hewitt, a par ailleurs émis un bulletin d’information à ce sujet que vous trouverez ci-inclus.
Un dossier à suivre de près.
N'hésitez pas à nous faire parvenir vos commentaires et/ou questionnements. Nous essaierons d'y répondre dans la mesure des informations que nous possédons...
À bientôt !
François Gagnon
Président ORCSN

Voir le document PDF

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

28 février 2013
Ouverture officielle du site

C'est tout un événement que l'ouverture de ce site web.

On en parlait depuis quelques années, on a exploré sans succès d'autres formules et les difficultés nous ont presque découragé-es. Mais voilà que, « ne comptant que sur nos propres moyens », la ténacité de l'Équipe de création a finalement produit cette belle réalisation, que nous saluons avec beaucoup de fierté.

Nous espérons que ce nouvel outil permettra à l'ORCSN d'être plus visible et plus accessible. Pour nos membres d'abord, salarié-es et élu-es retraité-es de la CSN, mais aussi pour celles et ceux qui veulent en savoir davantage sur nos activités et, qui sait, peut-être se joindre à nous…

Durant toute notre vie active, nous avons été militants de la CSN. Nous avons encouragé et soutenu l'association et la solidarité des travailleuses et des travailleurs. Ce travail d'équipe a produit de fortes amitiés et beaucoup de chaleureuses fraternités.

L'ORCSN est un prolongement de ces valeurs. Même retraité-es, nous croyons toujours à l'opportunité de nous associer. La CSN reste profondément ancrée en nous, et nous souhaitons entretenir la solidarité avec ses luttes.

Et bien sûr, nous en profitons pour jouir de notre état de retraité-es en fraternisant ensemble dès que l'occasion se présente. Nous aussi !

Puisse ce site web nous aider à poursuivre nos projets.

Félicitations et grand merci à l'équipe de création : Monique Gagnon, Jean-Yves Beaulieu, Michel Crête et Micheline Blais, notre conceptrice web.

François Gagnon
Président

NOTE: dans cette page, j’aurai l’opportunité de vous parler, de vous lancer des messages, de vous faire part de mon opinion sur certains sujets qui m’interpellent. En espérant recevoir vos commentaires et suggestions, au plaisir de vous lire!

(Inscrire vos commentaires à la page « Nous joindre » à mon attention)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mise à jour: 2019/09/20